Prendre rendez-vous au service renseignements de votre Direccte

Liens
Saisir l'administration par voie électronique

Lien l'europe en paca Demander une aide du Fonds Social Européen

 
 
Mots clés
 
 
Réagir en cas d'attaque terroriste

Vigipirate à son niveau "Alerte attentat".

Accueil > Etudes et statistiques > Actualités > La note de conjoncture du 2e trimestre 2021 - L’emploi salarié dépasse son (...)

La note de conjoncture du 2e trimestre 2021 - L’emploi salarié dépasse son niveau d’avant-crise

| Publié le 11 octobre 2021
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter


Téléchargez le dernier exemplaire de cette publication trimestrielle, réalisée par le Service études, statistiques et évaluation, portant sur le 2e trimestre 2021 : Note de conjoncture – T2 2021
 
Téléchargez le diaporama associé

En avril 2021, la France connaît un 3e confinement national avec la fermeture des écoles, des commerces « non essentiels » et les restrictions de déplacement. Le déconfinement en mai et juin conduit à lever progressivement l’ensemble de ces restrictions, ainsi que la plupart de celles en vigueur depuis octobre 2020 (couvre-feu, fermetures de certaines activités comme les restaurants ou les lieux de loisirs).
Dans ce contexte, l’emploi salarié progresse fortement au 2e trimestre 2021 en Provence-Alpes-Côte d’Azur (+1,7%), comme en France métropolitaine (+1,1%). Il dépasse désormais son niveau d’avant-crise dans tous les secteurs d’activité (+1,3 % au total par rapport à fin 2019). La croissance est très vive dans le tertiaire marchand, particulièrement dans l’hébergement-restauration où le recours à l’activité partielle diminue nettement. A l’inverse, avec les difficultés d’approvisionnement en matières premières, elle ralentit dans l’industrie (sauf dans l’agro-alimentaire) et se stabilise dans la construction, seul secteur où l’intérim n’a pas encore retrouvé son niveau de fin 2019. Dans le tertiaire non marchand, les effectifs augmentent modérément. La hausse du nombre de bénéficiaires de contrat aidé se poursuit, tirée par les CUI-CIE dans le cadre du plan « 1 jeune, 1 solution ».
La hausse de l’emploi, combinée au retour sur le marché du travail de personnes qui s’en était retirées, conduit à une nouvelle stabilité du taux de chômage, comme au niveau national, qui s’établit à 9,1 % de la population active. Dans le même temps, la demande d’emploi de catégories A, B, C continue de croître légèrement : alors qu’elle repart à la hausse dans les Alpes-Maritimes, elle recule fortement dans les Hautes-Alpes qui rejoignent leur niveau de fin 2020. Au 3e trimestre, elle devrait se replier dans tous les départements de la région.
Sur le front social, le nombre de foyers allocataires du RSA recule en rythme annuel et rejoint presque son niveau d’avant-crise. Le nombre d’allocataires de l’ASS diminue encore plus fortement, en raison notamment des mesures de prolongation des droits à l’allocation chômage qui permettent d’éviter le basculement vers ce dispositif. Le nombre de foyers bénéficiaires de la prime d’activité se stabilise.
 
La Note de conjoncture de la Dreets Paca apporte, tous les trimestres, un éclairage sur la situation régionale de l’emploi et du marché du travail, sur les principales politiques de l’emploi mises en œuvre en Paca, ainsi que sur les principales prestations sociales.

--

Webmestre | Accessibilité | Données personnelles et cookies | Légifrance | Mentions légales | Services Publics