La note de conjoncture du 3e trimestre 2021 - L’emploi salarié poursuit sa hausse, sur un rythme ralenti

| Publié le 13 janvier 2022 | Dernière mise à jour le 5 août 2022

  • Envoyer a un ami
  • facebook twitter
Téléchargez le dernier exemplaire de cette publication trimestrielle, réalisée par le Service études, statistiques et évaluation, portant sur le 3e trimestre 2021 : Note de conjoncture – T3 2021 Téléchargez le diaporama associé

Après un vif rebond au 2e trimestre lié à la levée progressive de la plupart des restrictions sanitaires en vigueur depuis octobre 2020, l’emploi salarié s’infléchit au 3e trimestre 2021 en Provence-Alpes-Côte d’Azur, comme en France métropolitaine, dans un contexte de résurgence de l’épidémie et de mise en place du passe sanitaire : +0,3 %, après +1,8 %. La croissance des effectifs (y compris intérim) se modère particulièrement dans le tertiaire marchand qui avait connu des évolutions exceptionnelles dans certains sous-secteurs, comme l’hébergement-restauration. Dans l’industrie, le ralentissement est moins marqué. Les effectifs restent stables dans la construction, tandis qu’ils reculent dans le tertiaire non marchand. Au total, l’emploi salarié se situe 1,7 % au-dessus de son niveau d’avant-crise et le nombre de salariés en activité partielle est au plus bas à l’été. Sur le front des politiques d’emploi, le recours aux contrats aidés se poursuit et le nombre d’embauches en contrat d’apprentissage s’intensifie.

La hausse de l’emploi, combinée à l’augmentation de la population active, conduit à une nouvelle stabilité du taux de chômage, qui s’établit dans la région à 9,1 % au 3e trimestre 2021. Dans le même temps, le nombre de demandeurs d’emploi diminue, particulièrement chez les jeunes, dont le nombre passe pour la première fois sous son niveau d’avant-crise.

Sur le front social, le nombre de foyers allocataires du RSA recule encore en rythme annuel et rejoint enfin son niveau d’avant-crise. La baisse du nombre d’allocataires de l’ASS se modère, en raison notamment de l’arrêt des mesures de prolongation des droits à l’allocation chômage qui permettaient d’éviter le basculement vers ce dispositif. A l’inverse, le nombre de foyers bénéficiaires de la prime d’activité repart à la hausse.

 
La Note de conjoncture de la Dreets Paca apporte, tous les trimestres, un éclairage sur la situation régionale de l’emploi et du marché du travail, sur les principales politiques de l’emploi mises en œuvre en Paca, ainsi que sur les principales prestations sociales.