Visite de Sarah Lacoche, Directrice générale CCRF à la DREETS

Publié le 1er février 2024 | Dernière mise à jour le 16 février 2024

  • Envoyer a un ami
  • facebook twitter
Sarah LACOCHE, la directrice générale a poursuivi son cycle de rencontres avec les services déconcentrés par une étape marseillaise, les 15 et 16 janvier.
 

Accompagnée d’Eric MAURUS (Sous-directeur de la communication, de la programmation, de l’analyse économique et des relations avec le mouvement consumériste), Virginie GALLERAND (Cheffe du bureau 5B - Produits et prestations de santé et des services à la personne) et de Marie-José LEINARDI (Inspectrice générale des services), Sarah LACOCHE a pu rencontrer les cadres et les agents de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

 

Le 15 janvier, le déjeuner a permis des échanges directs avec les cadres de la DDPP des Bouches-du-Rhône et du Pôle C.

 

La directrice générale a ensuite échangé avec les agents des deux structures qui lui ont présenté des dossiers illustrant plusieurs volets de nos actions : pratiques de prix imposés dans le secteur des dermo-cosmétiques, tromperie sur les qualités substantielles de la prestation de diagnostics immobiliers en l’absence de certification, valorisation des excédents de vins AOP en IGP, opération multi-services pour démontrer la francisation à grande échelle de légumes.

 

La journée s’est achevée par un dîner avec les directeurs régionaux et départementaux durant lequel ont été abordés les sujets de préoccupation mais aussi les projets engagés.

 

Le lendemain, l’ensemble des agents du réseau régional ont été accueillis dans les salons d’honneur de la Préfecture de région par le SGAR.

 

Mme Sarah LACOCHE a ouvert la journée en rappelant les enjeux de la DGCCRF et les orientations engagées.

 

Eric MAURUS a présenté les travaux relatifs à l’évaluation de l’impact économique des fraudes puis les évolutions apportées au processus d’élaboration du Programme national d’enquêtes. Grégory MERY-COSTA, chef du service Pilotage et animation du Pôle C, a montré la déclinaison locale du PNE dont la ligne directrice est la concentration des actions sur les enjeux nationaux et régionaux. En particulier, le temps libéré par le transfert de la SSA est utilisé pour mieux valoriser l’investissement dans les enquêtes exigeantes.

 

L’auditoire a ensuite été captivé par les présentations dynamiques de dossiers portés par chacune des structures de la région, aux enseignements riches : implication personnelle d’une enquêtrice jouant la cliente mystère dans le contrôle d’un centre de soins mené en lien avec l’ARS, résultats de la mobilisation collective pour mettre à jour les pratiques d’un réseau en matière de rénovation de toitures, efficacité de la co-saisine pour traiter les pratiques d’associations abusant de victimes de fraudes en matière de travaux de rénovation, illustrations de l’intérêt du partenariat avec le Parquet, impact de la communication, intérêt d’ouvrir des tiroirs successifs pour faire rebondir une enquête de francisation d’amandes destinés à la fabrication de cosmétiques, complémentarité des contrôles des relations commerciales et des délais de paiement à l’égard d’une entreprise récidiviste.

La rencontre en images.

Les échanges se sont poursuivis lors du buffet et avec les représentants du personnel, en complément d’une première rencontre la veille.
Pendant que la directrice générale présentait les orientations de la DGCCRF au Préfet de région, démarraient les travaux de groupes de réflexion sur 8 thématiques répondant aux enjeux de la DGCCRF. Les constats et propositions alimenteront le processus de construction du plan stratégique de la DGCCRF 2025-2030.

En savoir plus :

Documents à télécharger :